1 min. de temps de lecture.

Agnès Grégoire, directrice de publication du magazine PHOTO est notre invitée de la semaine (lire son portrait publié lundi 3 avril), dans le cadre de sa carte blanche, elle nous présente ici les œuvres de Gaëlle Cueff.

Gaëlle Cueff a longtemps évolué dans le monde des arts avant d’exposer ses propres œuvres. Cette capacité à la polymorphie provoque toujours chez moi beaucoup d’admiration, surtout quand elle s’accompagne d’un réel talent à remodeler une matière première que je connais bien, le magazine.

Où finissent les images des magazines, une fois lus les mots qu’elles accompagnent ? Le plus souvent froissées puis enflammées pour aider au départ d’un feu, souillées par des épluchures ou effacées sous une couche de poussière. Armée de colle et de ciseaux, Gaëlle Cueff leur prépare une seconde vie : elle prélève dans ces revues et ces journaux des fragments d’images, des formes, des couleurs, qui patientent parfois de longs mois, déconnectées de leur message initial, avant de s’assembler dans de nouvelles compositions, pour raconter une autre histoire. Des grains de cassis deviennent des planètes, une forêt devient dentelle pour accueillir une tortue marine, des chiens mélancoliques à corps d’homme contemplent un voile de mariée échoué sur la grève.

Si elle s’autorise aujourd’hui à explorer également par ces collages son propre imaginaire, Gaëlle Cueff se consacre depuis longtemps à la mise en lumière d’impressionnantes créations artistiques : après avoir choisi de s’orienter vers l’esthétique lors de sa formation à l’ENS, et vers la communication culturelle lors de sa seconde formation au Celsa, elle intègre l’équipe du Musée d’Orsay, qu’elle quitte au bout de 6 années pour devenir responsable des relations presse du grand et iconoclaste éditeur d’art Taschen. Installée en free lance depuis 15 ans, elle multiplie les collaborations dans l’édition, dans les arts premiers (Parcours des mondes) ou pour des institutions culturelles (Musée des lettres et manuscrits, Maison du docteur Gachet, SNA, Sotheby’s, Artcurial, etc.).

Gaëlle Cueff n’a pas encore de site mais présente pour le moment ses collages sur sa page Facebook : Gaëlle Cueff Collages, où vous pouvez également la contacter.
https://www.facebook.com/GaelleCueffCollages/?fref=ts

Elle montrera également ses œuvres à l’occasion des journées portes ouvertes du QuAtre dans les anciens entrepôts SNCF d’Argenteuil, les 20 et 21 mai 2017.

Leave A Comment

Your email address will not be published.