1 min. de temps de lecture.

Nous continuons nos pérégrinations à Anvers, après avoir découvert le Musée d’Art Contemporain d’Anvers (M HKA) et la Maison de Panamarenko, partons à présent dans le parc musée du Middelheim, unique en son genre qui regroupe plus de 400 œuvres couvrant tout le XXème siècle et la création contemporaine.

Si 215 sculptures sont exposées en permanence d’Auguste Rodin à Carl André, Panamarenko, Franz West.. d’autres artistes sont invités à entrer en résonnance. C’est le cas avec Richard Deacon dont l’œuvre » Never Mind » acquise par le musée en 1993 l’année où Anvers est la Capitale de culturelle de l’Europe, est réactivée et rhabillée en acier inox. Une refabrication qui s’intègre dans le processus de « variation » cher au sculpteur britannique, comme on le constate à travers la trentaine d’œuvres disséminées un peu partout dans le parc. Le Musée Middelheim entièrement gratuit reçoit environ 300 000 visiteurs par an

Jan Fabre et « l’homme qui porte la croix à la cathédrale d’Anvers » (2015) est l’une des œuvres les plus mystiques et fascinantes de l’artiste dont de nombreuses créations ponctuent l’espace public en Belgique, comme son installation commandée par la reine Fabiola pour la salle des Glaces du Palais Royal, ce plafond recouvert de million de carapaces de scarabées. Pour la cathédrale Notre Dame il s’agit de joindre à la mimesis des primitifs flamands l’expérience du sublime. Une rencontre émotionnelle et audacieuse avec le passé comme cela avait été le cas au Louvre en 2008 avec l’Ange de la métamorphose.

Découvrir son atelier ensuite c’est toucher au mythe dans cet espace gigantesque du quartier populaire de Seefhoek où il est né qui regroupe un théâtre et une ancienne école, restée intacte. Il travaille sur place avec sa compagnie de chorégraphes et chanteurs : le » Troubleyn Performing Arts ».  Un parcours d’une cinquantaine d’œuvre de ses amis artistes se déroule offrant des parallèles avec ses propres inspirations même si aucune trace de lui ne transparait. Culte du secret pour cet insomniaque en perpétuelle quête d’absolu.

On peut évidemment prolonger le parcours avec le fameux musée de la mode, le MoMu qui propose actuellement l’exposition « Margiela. Les Années Hermès ».

Lire la première partie de l’article :
http://mowwgli.com/15801/2017/05/16/anvers-m-hka-devient-forum-lart-contemporain-1ere-partie/

INFORMATIONS PRATIQUES :
> Richard Deacon, Some Time
Jusqu’au 24 septembre 2017
Le musée en plein air de Middelheim
Middelheimlaan 61
2000 Anvers
http://www.middelheimmuseum.be
> Jan Fabre
Pastorijstraat 23
2060 Anvers
http://janfabre.be/troubleyn/fr
http://www.visitflanders.com/

Leave A Comment

Your email address will not be published.