2 min. de temps de lecture.

Anvers n’est pas seulement la capitale du diamant, c’est une capitale de l’avant-garde ouverte sur le monde. Design, architecture, mode avec son Académie Royale des Beaux Arts ayant notamment formé les « Six d’Anvers » donne une vision entièrement nouvelle d’un style minimaliste et destructuré qui s’exporte dans le monde entier. Art classique ou contemporain à travers des lieux emblématiques que sont le M HKA et le Musée en plein air Middelheim. Morceaux choisis :

Réouverture du M HKA, le musée d’art contemporain d’Anvers

En partenariat avec le designer Axel Vervoordt et l’architecte Tatsuro Miki, le M HKA a réouvert ses portes le 27 avril 2017, poursuivant sa mue vers un rayonnement muséal international. Œuvres de la collection permanente exposées gratuitement, bibliothèque/salle de lecture directement accessible et création du centre des archives d’art de Flandres. L’ancien silo à grains de style Art Déco redessiné en musée en 1987 a connu plusieurs vagues de transformations mais cette dernière est la plus décisive.
Sa collection d’une grande cohérence répond aux questionnements soulevés par l’image et sa diffusion à travers 3 axes : image, action et société.
L’avant-garde flamande et anversoise et leurs échos dans les grands courants américains et européens au cœur de l’image sont explorés, de Jan Henderikse à Cindy Sherman, Luc Tuymans ou David Claerbout.
La dynamique du corps et de la performance innerve le chapitre « action » de Gordon Matta-Clark (la fondation est à l’origine du musée) à Panamarenko, en passant par Jmes Lee Byars ou Marina Abramovic.
Enfin, le volet société reflète les évolutions géo-politiques récentes à travers les questionnements de Ilya & Emilia Kabakov, Michelangelo Pistoletto, Thierry de Cordier ou Cady Noland.
Parmi les expositions temporaires l’une se détache par son côté prospectif. Intitulée « Un institut des futurs temporaires »elle envisage des scenarii de prédilection confrontés à des œuvres contemporaines. De même avec l’exposition « Conversations urgentes »qui est le 2ème volet d’une collaboration inédite entre la ville d’Anvers et d’Athènes amorcée à la suite de l’inauguration du nouvel édifice grec EMST (National Museum of Contemporary Arts, Athens). Le langage numérique des artistes des 2 villes permet de faire émerger des thématiques communes.
En parallèle à cette vocation de collection et d’exposition le nouveau forum d’art contemporain se veut ouvert sur des projets artistiques émergents et des collaborations extérieures (commissaires invités, hors les murs, programmation cinématographique au Cinéma Zuid).

La visite de la Maison de Panamarenko qui a fait don au musée de son ensemble et de son atelier dans le quartier de Seefhoek entièrement restaurée, est un temps fort permettant de pénétrer dans l’univers de cet inventeur visionnaire. Inclassable cet artiste anversois ouvre un dialogue art et sciences volontairement iconoclaste à la fois poétique et étrange. Il est l’une des figures internationales de la création restant toujours à contre courant dans l’idée de l’utopie.
Demain, nous continuons notre voyage jusqu’au Middelheim museum et à l’atelier Jan Fabre.

INFORMATIONS PRATIQUES
> Le M HKA, un forum pour l’art contemporain
• La Collection
• Un institut des futurs temporaires
• Conversations urgentes : Anvers – Athènes, Partie I: La pensée  visuelle
Leuvenstraat 32
2000 Antwerp
https://www.muhka.be
> La maison de Panamarenko
https://www.muhka.be/fr/visit/plan-your-visit/adults/the-panamarenko-house

 VisitFlanders

Leave A Comment

Your email address will not be published.