941 Views |  1

Véronique Prugnaud et Vincent Marcilhacy sont nos invités de la semaine

2 min. de temps de lecture.

Pour cette nouvelle semaine, nous accueillons non pas un, mais deux invités. Il s’agit de Véronique Prugnaud et Vincent Marcilhacy, duo dans le travail comme dans la vie, tous deux sont associés à The Eyes Publishing. Vincent est également le directeur de Picto Foundation, créée en 2016.

Véronique Prugnaud et Vincent Marcilhacy sont deux des six associés de The Eyes Publishing. Depuis près de six ans ils y développent des activités d’édition, de production et de conseil dans le domaine de la photographie, notamment autour de The Eyes, la revue de photographie à collectionner. Après diverses expériences en France et en Chine dans le secteur culturel et deux années en tant que responsable relations exposants à Paris Photo, Véronique Prugnaud devient consultante en art et photographie. Elle accompagne et conseille des structures culturelles dans le développement, la production, les relations publiques et/ou la recherche de financement de leurs événements, foires, festivals, revues ou expositions. Vincent Marcilhacy rejoint l’Agence VU’ en 1996 où il occupe successivement plusieurs fonctions avant d’y créer le département des Projets Spéciaux. En 2008, il crée VU MAG, revue semestrielle se donnant pour objectif de décloisonner notre approche de la photographie. En 2009, il reprend la Direction de la Galerie VU’ fondée en 1997. Depuis 2016, il accompagne Pictorial Service dans la stratégie de communication du groupe et fonde la même année Picto Foundation, le Fonds de dotation de Picto, qu’il dirige désormais.

Le Portrait chinois à quatre mains

Si j’étais une œuvre : L’Odyssée d’Homère
Si j’étais un musée : L’Archeology of Photography Foundation, à Varsovie
Si j’étais un.e artiste : Frida Kahlo
Si j’étais un livre : L’attrape-cœurs, Jérôme David Salinger
Si j’étais un film : La folle journée de Ferris Bueller, John Hughes
Si j’étais un morceau de musique : Older, Yael Naim
Si j’étais une photo accrochée sur un mur : Guo Peng, That’s it
Si j’étais une citation : « Il faut que nous travaillions pour le quotidien et non pour l’histoire, ce qui reste peut-être la meilleure manière de la rencontrer ». Christian Caujolle
Si j’étais un sentiment : Empathie
Si j’étais un objet : Carton rouge
Si j’étais une exposition : Mélancolie, Grand Palais
Si j’étais un lieu d’inspiration : Latitude 34.307144, Longitude -43.59375, au milieu de l’atlantique
Si j’étais un breuvage : Château Nairac
Si j’étais une héroïne : Rosa Parks
Si j’étais un vêtement : Tongs

> Carte blanche à Véronique Prugnaud et Vincent Marcilhacy : STATION, Beyrouth (mardi 16 janvier 2018)
> Carte blanche à Véronique Prugnaud et Vincent Marcilhacy : Élargir nos perspectives… (mercredi 17 janvier 2018)
> Carte blanche à Véronique Prugnaud et Vincent Marcilhacy : Farah Atassi (jeudi 18 janvier 2018)
> La Playlist de Véronique Prugnaud et Vincent Marcilhacy (vendredi 19 janvier 2018)