1 min. de temps de lecture.

L’association Lucas Dolega vient de remettre la 7ème édition du Prix International de Photographie Lucas Dolega. Le lauréat est le photographe mexicain Narciso Contreras pour son travail sur le trafic d’êtres humains en Libye.

Les migrants vendus aux enchères comme esclaves

Le situation en Libye est particulièrement préoccupante ; le travail de Narcisse Contreras relate la réalité brutale de la traite d’êtres humains, mettant à nu une crise humanitaire dans laquelle les migrants illégaux, les réfugiés et les demandeurs d’asile sont à la merci des milices qui les vendent aux enchères.
Les migrants sont enfermés dans des centres de détention et sont soumis à des conditions inhumaines (surpopulation, violence, manque d’hygiène…)
Les migrants traversent les frontières depuis le désert Saharien vers la principale zone de sauvetage au large de la côte libyenne, dans les eaux internationales. La Libye est devenue une zone de trafic d’êtres humains, alors que le pays n’était qu’un lieu de transit pour les migrants en route vers Europe.
Après avoir suivi des miliciens, des contrebandiers ou des ONG menant des opérations de secours en Méditerranée, Narcisse Contreras a pu avoir une vision au plus près de la réalité sur ce qu’il se passe en Libye.

Narciso Contreras est un photojournaliste né à Mexico en 1975. Depuis 2010, il couvre différents sujets en Asie du sud et au Moyen Orient, ce qui l’a amené à se tourner vers les conséquences humanitaires des conflits et des guerres. Son travail veut contribuer à construire une mémoire visuelle du monde dont il est témoin. Ses études en philosophie, photographie et anthropologie visuelle l’ont conduit à vivre et étudier dans un monastère en Inde, tout en travaillant sur les communautés religieuses. Depuis, Narciso a photographié des sujets peu couverts, comme le conflit inter-ethnique en Birmanie, la guerre oubliée au Yemen, ainsi que des événements majeurs comme le conflit à Gaza, le coup d’état en Egypte, la guerre en Syrie et les conflits tribaux en Libye.
Il se concentre en ce moment sur la crise des migrants en Afrique du Nord, qui fait partie d’un projet de documentation au long terme du phénomène mondial de « déplacements de masse ». Le premier chapitre « Libye, le marché aux humains » documente le trafic et les réseaux d’esclavage en Libye

http://www.lucasdolega.com
http://narcisocontreras.photoshelter.com/

Leave A Comment

Your email address will not be published.