1072 Views |  3

Notre invitée de la semaine est Albertine de Galbert

2 min. de temps de lecture.

Cette semaine, notre invitée est Albertine de Galbert, commissaire d’exposition indépendante et productrice de projets de coopération culturelle. Son exposition « Le bruit des choses qui tombent » est actuellement visible à Marseille, au Frac PACA, jusqu’au 18 février prochain.

Traductrice de formation, Albertine de Galbert a travaillé dans une galerie new-yorkaise et à Madrid dans une agence de relations publiques (ArtBasel, Museo Picasso Malaga), avant d’être chargée de la production auprès de Jean-Paul Boucheny, d’une cinquantaine de films pour la série documentaire L’Art et la manière, portraits d’artistes diffusés sur Arte entre 2005 et 2008.
Depuis 2008, et après un voyage de prospection d’un an dans une dizaine de pays d’Amérique du Sud, elle développe des projets d’expositions et de coopération culturelle avec des artistes et des institutions du continent dont le site arte-sur.org, lancé en 2011 au Centre Pompidou.
Elle a été commissaire de plusieurs expositions parmi lesquelles : La distance juste (2013, Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Paris), Collective Fictions (2013, Palais de Tokyo, Paris), La Fascination des Sirènes – Fredi Casco (2014, Maison de l’Amérique latine, Paris), My Buenos Aires  (co-curatrice avec Paula Aisemberg, 2015, La Maison Rouge, Paris), Ni héroes ni mártires (2017, Museo Amparo, Puebla, Mexico) et Le bruit des choses qui tombent (2017, Frac Provence Alpes-Côte d’Azur, Marseille).

Elle est par ailleurs vice-présidente de La Maison Rouge (Paris) et présidente du conseil d’administration de l’École Nationale Supérieure de Beaux-Arts de Cergy-Paris.
http://www.arte-sur.org
http://www.lamaisonrouge.org

Le Portrait chinois d’Albertine de Galbert

Si j’étais une œuvre : Unheimlich, Miriam Cahn
Si j’étais un musée : Belleza y Felicidad (« Beauté bonheur », un projet de Fernanda Laguna à Buenos Aires)
Si j’étais un.e artiste : Un qui joue du piano debout
Si j’étais un livre : « Noces » d’Albert Camus
Si j’étais un film : « Lucia et le sexe » de Julio Medem
Si j’étais un morceau de musique : « Gravité » de Flavien Berger
Si j’étais une photo accrochée sur un mur : Une photo de famille
Si j’étais une citation : « Il ne faut pas tirer sur les marguerites pour les faire pousser »
Si j’étais un sentiment : La tendresse
Si j’étais un objet : Une soucoupe volante
Si j’étais une exposition : Le bruit des choses qui tombent, mon expo sur la peur au Frac Paca
Si j’étais un lieu d’inspiration : L’île d’Yeu
Si j’étais un breuvage : Le Pisco Sour
Si j’étais une héroïne : Gandhi
Si j’étais un vêtement : Une combinaison de ski

> Carte blanche à Albertine de Galbert : Fredi Casco (mardi 30 janvier 2018)
> Carte blanche à Albertine de Galbert : Diego Bianchi & Luis Garay (mercredi 31 janvier 2018)
> Carte blanche à Albertine de Galbert : VIDEO SUR au Palais de Tokyo (jeudi 1er février 2018)
> La Playlist / Les Bons Plans d’Albertine de Galbert (vendredi 2 février 2018)

INFORMATIONS PRATIQUES
Le bruit des choses qui tombent
Commissariat : Albertine de Galbert avec Elena Lespes Munoz
Jusqu’au 18 février 2018
Frac Provence Côte d’Azur
20, bd de Dunkerque
13002 Marseille
http://www.fracpaca.org