1 min. de temps de lecture.

Sous le commissariat de l’artiste de la galerie Jérémy Gobé, nous assistons à des variations cosmiques étranges et inexpliquées, sous le titre à consonance cinématographique « Interstellaire ». Qu’en est-il de ce voyage dans les étoiles ?

Ludivine Sibelle (révélée au Salon de Montrouge 2014) est passée par le Fresnoy tout comme Romain Baujard. Son installation « Burn out » est très impressionnante car détournée de son usage. Cette imprimante 3D s’évertue en effet à élimer un bloc de sel. D’où un résultat improbable qui associe la technologie et les accidents du hasard. Chez Simon Rulquin, les phénomènes à l’œuvre relèvent aussi de la science-fiction avec ces effets de cristallisation sur des photographies de sculptures antiques du Louvre. La corrosion de l’image questionne l’espace temps, tout comme dans la série Relief, ces paysages de roche tridimensionnels qui surgissent du feu et du bois.
Romain Baujard avec « Café au lait » orchestre le télescopage entre le liquide laiteux qui forme un paysage lunaire avant qu’un vaisseau spatial n’arrive dans son orbite. On oscille entre Méliès et 2001 l’Odyssée de l’espace. Une tension qui ne vous lâche pas !

INFOS PRATIQUES :
Interstellaire
Romain Baujard, Simon Rulquin et Ludivine Sibelle
Commissariat  Jérémy Gobé
Du 27 janvier au 24 février 2018
Galerie Odile Ouizemann
2 Rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
http://www.galerieouizeman.com
http://www.romainbaujard.com
http://www.ludivinesibelle.com
http://www.simonrulquin.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.