1 min. de temps de lecture.

C’est une première pour le Prix HSBC pour la Photographie. Cette année, les membres du Comité Exécutif ont tenu à rendre hommage à Joy Henderiks* pour sa précieuse contribution au rayonnement du mécénat culturel chez HSBC en remettant exceptionnellement un prix en son nom. Le Prix Joy Henderiks* a été attribué à la photographe française Olivia Gay, pour son travail réalisé ces 20 dernières années. Au micro, Olivia nous parle du travail d’une vie et partage son émotion à l’annonce de cette distinction.

« Ce n’est pas un travail, c’est une vie, et il va se poursuivre, tant que je vivrai.« 

C’est très tôt qu’Olivia débute la photographie, elle a tout juste 15 ans. A la fin du secondaire, elle hésite entre faire des études de philosophie ou de photographie, au final elle choisira histoire de l’art en France avant de rejoindre une école de photographie à Boston deux ans durant. A cette période elle part à Cuba, pour photographier la Havane. Ce voyage, et les rencontres qu’elle y fera seront décisives pour la suite. Elle va s’intéresser au quotidien des jeunes prostituées cubaines. Commence ainsi un travail qui durera sept ans, elle partira dans plusieurs pays pour s’intéresser à ces femmes qui vendent leur corps.

« La vraie réalité du temps, c’est l’instant ». Gaston Bachelard, L’intuition de l’instant

Les années passent et Olivia Gay travaille 10 ans pour la presse, avant de tout quitter pour revenir à l’essentiel et se consacrer pleinement à son travail personnel. Son intérêt pour l’humain ne faiblit pas. Elle porte son regard et son attention sur les femmes que la société, et que nous-mêmes refusent de voir : des ouvrières aux prostituées, des prisonnières aux religieuses, des strip-teaseuses aux femmes de ménage… Le temps s’avère un élément essentiel de sa démarche, elle use du sien pour tisser des liens et pour comprendre les femmes qu’elle rencontre.
Par son travail depuis deux décennies, Olivia Gay est venue révéler l’authenticité, et restituer l’identité de toutes ces femmes devenues invisibles par notre société.

Après avoir été exposé au Château d’eau de Toulouse l’an passé, son travail sera présenté à la Maison Européenne de la Photographie du 7 mars au 20 mai 2018.

* Joy Henderiks était Directrice des Relations Extérieures, du Mécénat et des Partenariats, HSBC France et Membre du Comité exécutif du Prix HSBC pour la Photographie.

http://www.oliviagay.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

1 Responses to “Rencontre avec Olivia Gay, lauréate du Prix Joy Henderiks (HSBC)”