2 min. de temps de lecture.

Après notre annonce du 16 janvier dernier concernant la naissance du festival les Femmes s’exposent, vous avez été très nombreux à réagir sur les réseaux sociaux et plutôt très positivement ! Aujourd’hui, nous vous dévoilons le programme qui constituera cette première édition marrainée par la photographe Françoise Huguier.

Du 8 juin au 16 juillet prochain, la manifestation vous donne rendez-vous à Houlgate, en Normandie, pour découvrir 14 femmes photographes de tous horizons et domaines confondus. Deux expositions mettront tout d’abord en avant le travail de Françoise Huguier, marraine de cette édition inaugurale. Depuis plus de 40 ans, la photographe a exploré la photographie dans son sens le plus large : de la mode au reportage. Passionnée par les voyages, elle ramènera de nombreux sujets d’Afrique, d’Europe et d’Asie. A l’occasion du festival, elle nous emmènera dans l’univers de la Mode avec « Sublimes », et nous nous évaderons en Malaisie pour découvrir la culture KPOP. Françoise Huguier présentera également le travail de la photographe malienne Kani Sissoko avec l’exposition « Afflictions » qui sera visible dès la gare d’Houlgate.

« À chaque fois que je proposais un sujet à un média, on me disait : « Tu crois que tu en es capable ? » ; « Tu n’y arriveras pas » … Il faut se battre, être opiniâtre, faire face aux réflexions, argumenter. C’est un combat continuel, encore aujourd’hui.
Par contre, sur le terrain, c’est plus simple. On arrive souvent plus facilement à rentrer dans l’intimité des gens que l’on photographie. » – Françoise Huguier

74 ans après le débarquement de Normandie, le festival a tenu à rendre hommage à Lee Miller. C’est en 1944, qu’elle devient correspondante de guerre au sein de l’armée américaine, et fait équipe avec David Sherman, photographe pour le magazine Life. Elle suivra les troupes américaines depuis le débarquement en France jusqu’en Roumanie. Tout un symbole donc pour cette édition, d’accueillir les œuvres de la seule femme photoreporter qui était sur le front lors de la Seconde Guerre mondiale.

Pour cette première année, la photographe en résidence est Florence Levillain. Elle est partie à la découverte des habitants d’Houlgate, petite ville balnéaire de Normandie, qui ne compte que 2000 âmes et qui voit sa fréquentation exploser en été. La photographe nous raconte, à travers une galerie de portraits, comment vivent ces autochtones loin du tumulte estival.

« Au Mali, ça n’est pas facile d’être une femme photographe, cela demande du courage. Aucun membre de notre famille ne nous y encourage ; ils croient que c’est un travail d’homme. Mais nous en sommes fières et la passion nous tient. » – Kani Sissoko

La programmation explore différents domaines du champ photographique ; nous commencerons avec les photoreporters et les photographes documentaires : vous pourrez découvrir « Mossoul Jusqu’à la mort », un reportage réalisé par Laurence Geai qui raconte les dernières semaines de la bataille, son lot de massacres, de vengeances, et les exécutions sommaires qui s’y sont perpétrées. Ensuite, direction le Nord de l’Inde, avec « Black Hell », un sujet réalisé par Valerie Leonard se déroulant au cœur des mines de charbon qui provoquent une catastrophe écologique et humanitaire. Pour suivre avec les problématiques écologiques, Axelle de Russé nous parle des conséquences du changement climatique en arctique. L’humain sera au cœur des sujets documentaires de Sandra Mehl avec sa série « Destinés à l’Horizon », sur les vacances en France et Catalina Martin-Chico pour une plongée dans l’univers des Amish.
Le Portrait et le Sport seront respectivement représentés par Léa Crespi et Corinne Dubreuil. Et enfin nous verrons des travaux plus plasticiens, avec les constructions hybrides de Margarita Ivanova, l’accumulation d’images d‘Adeline Keil et les paysage lunaires de Karine Zibaut.

INFORMATIONS PRATIQUES
Les Femmes s’exposent
Du 8 juin au 16 juillet 2018
Houlgate, Normandie
http://www.lesfemmessexposent.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.