Carte blanche à Jeanne Mercier : Robyn Orlin, chorégraphe

1 min. de temps de lecture.

Pour sa deuxième carte blanche, notre invitée de la semaine, Jeanne Mercier, co-fondatrice et rédactrice en chef d’Afrique in Visu, a souhaité nous parler de Robyn Orlin, chorégraphe sud-africaine et plus particulièrement son spectacle de danse « Daddy, I’ve Seen this Piece 6 Times Before and I still Don’t Know Why They’re Hurting Each Other…

J’ai vu ce spectacle dans la Grande Halle de la Villette en 2010. Cela avait été un moment très fort pour moi. Si vous avez l’occasion de le voir, vraiment courez- y. C’est dérangeant, ironique ( comme le souligne le titre), tout en contraste avec le solo puissant de Neli Xaba ( Nelisiwe Xaba, l’une des danseuses qui me touche le plus et dont j’ai découvert le travail au festival Dense Bamako Danse au Mali) parodiant le Lac des Cygnes et les chorégraphies collectives drôlissimes à coup d’assiettes sur cette superbe cumbia : Soledad de Los Galleros ( Depuis je l’ai d’ailleurs beaucoup écouté).
Ce spectacle créé en 1999 tourne en dérision le ballet classique, importation coloniale soutenue durant l’Apartheid par le gouvernement blanc nationaliste.

Danse, théâtre, vidéos, voies off omniprésentes, même la traduction fait partie du show.  C’est pour moi, un spectacle d’une telle intelligence sur la complexité d’un « vivre ensemble » en Afrique du sud aujourd’ hui ( c’est à mon sens une question universelle et qu’on peut lire à différents niveaux en fonction de notre contexte) qu’il devrait être présenté dans les écoles. Cela rendrait peut etre le monde meilleur, qui sait ? Enfin, cela le rendra certainement plus drôle.

http://www.paris-art.com/daddy-ive-seen-this-piece-6-times-before/ 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *