0 min. de temps de lecture.

Pour cette troisième journée de carte blanche, nos deux invitées de la semaine, Barbara Soyer et Sophie Toulouse, co-fondatrices de la plateforme The Drawer, nous présentent l’artiste pluridisciplinaire Hendrik Hegray qui est actuellement présentée à la galerie Escougnou-Cetraro.

Dessinateur, musicien, vidéaste, performeur, sculpteur, auteur de nombreux fanzines (dont Nazi Knife créé en 2006 avec Jonas Delaborde), Hendrik Hegray multiplie les pratiques, les projets, les collaborations (avec Lili Reynaud Dewar notamment) et les publications dans une relative économie de formes et de moyens. La photocopieuse est un outil central dans sa pratique. Les ramettes de papier vieilli, un peu jauni ou de couleur vive, un support privilégié. Ses dessins récents, suite de traits et de hachures au Bic noir et à l’encre frappent par leur nervosité et leur dépouillement. Les images qu’il trouve et confronte dans ses livres et ses films se distinguent par leur absence de qualités et leur aridité. À rebours de l’époque et de son tropisme high-tech. C’est en partie pour cela qu’on aime et qu’on suit son travail depuis un certain temps. Artiste sélectionné pour le Prix Ricard 2014, il est actuellement exposé à la galerie Escougnou-Cetraro à Paris.

INFORMATIONS PRATIQUES
Hendrik Hegray
No Bahnhof
Du 10 mars au 7 avril 2018
Galerie Escougnou-Cetraro
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
http://www.escougnou-cetraro.fr/

Leave A Comment

Your email address will not be published.