406 Views |  Like

#BubbleTips N°8  :  Les nouvelles icônes super-héroïques en 10 essentiels, ép.2

21 min. de temps de lecture.

Saison 2 — épisode 2 : previously on BubbleTips vous avez pu lire la première partie du dossier découvrir les comics avec les fondations du super-héros en 10 essentiels (Superman, Batman, Wonder Woman, Spider-Man, Daredevil, etc…)

Pour les plus curieux, vous avez également la première saison pour se mettre à la bande dessinée ( les Grands classiques, les BD de genres, les romans graphiques, les maitres de l’humour, les pépites méconnues ou oubliées & les jeunes auteurs à suivre.)

📙 8e tips pour construire votre bibliothèque idéale avec les nouvelles icônes super-héroïques en 10 essentiels

1 – AVENGERS
On casse un peu l’ordre chronologique (qui reprend juste après) pour évoquer ce groupe de super-héros tellement emblématique de Marvel que sont les Vengeurs. Stan Lee & Jack Kirby crée en 1963 pour concurrencer la Justice League de DC Comics. Constitué à l’origine de Thor*, Iron Man*, Hulk* (Les personnages suivit d’une * ont des articles dédiés), mais aussi The Wasp/Janet Van Dyne, Ant-Man/Hank Pym & Captain America* peu de temps après.
Cette équipe se réuni pour faire fasse aux plus grandes menaces, Loki au tout départ puis Ultron, Kang The Conqueror, Thanos… (et en cela les adaptations au cinéma sont assez fidèles.)
Le groupe très populaire agrégera de nombreux membres comme Black Widow*, Hawkeye*, Doctor Strange*, Daredevil*, Spider-Man*, Black Panther, Scarlet Witch,The Vision,, Captain Marvel/Carol Danvers et plus récemment Wolverine* & certains X-Men*
L’équipe achangé de nombreuses fois de membres, mais c’est aussi dupliquée (West Coast Avengers & Great Lakes Avengers), dissoute (avengers the crossing & timeslide, Avengers Disassembled), reformée (New Avengers au moment de Civil War), réformée (Young Avengers, Mighty Avengers & Secret Avengers), manipulée (Dark Avengers), modernisée (Avengers Academy), cross-overisé (Uncanny Avengers), ou rebooté (All-New, All-Different Avengers)

Alors comment attaquer ces séries sans se venger sur les autres ?

💡 5 conseils pour attaquer : L’anthologie Nous sommes les Avengers de Panini qui permet de couvrir plusieurs décennies d’histoires avec de courtes introductions fait bien le job. Idem pour les intégrales chronologiques Avengers T1 : 1963–64.

Après plusieurs autres points d’entrée. Les New Avengers ( etDark Avengers & Avengers) de Brian Michael Bendis qui reforme et modifie le groupe avec des personnages très populaires comme Spider-Man, Luke Cage & Wolverine.

Puis Civil War qui concentre tous les Avengers (& d’autres) et change durablement leur univers.

Ultimates de Mark Millar & Brian Hitch qui recrée leur équipe idéale sans se préoccuper de la continuité. Le run prend le meilleur des héros et repart du début.

Après, il existe de nombreux titres, mais vous pouvez mieux vous familiariser avec les héros (voir ci-dessous) avant d’aller plus loin.


2 – HULK
Après les succès des 4 Fantastiques et de Spider-Man, Stan Lee & Jack Kirby ne vont plus s’arrêter et enchainer les créations mémorables. Brillant scientifique Bruce Banner devient en 1962 The Hulk sous le coup de la colère ou d’une émotion forte. Réécriture du Dr Jekyll / Mr Hyde de Stevenson à la sauce monstre selon le scénariste, c’est le dessinateur qui va se faire plaisir à en faire une créature puissante et imposante, bien plus que d’ordinaire. Probablement l’un des personnages les plus puissants de l’univers Marvel sous sa forme verte, Banner est également l’un des plus grands génies aux côtés de Red Richard (Mr Fantastic) et Tony Stark (Iron Man). Le titre passe entre plusieurs mains, de gris, il devient vert, de simple d’esprit il devient possédé par l’esprit de Banner, d’allié des Avengers puis des Defenders, il devient une menace trop grande pour la Terre et est envoyé sur une planète inconnue par ses anciens amis membres des Illuminati. Dans les runs Planète Hulk et World War Hulk il découvre son nouvel univers et qui l’a envoyé là et revient mettre des baffes à tout le monde. TOUT le monde.

Alors comment commencer sans s’énerver ?

💡 4 conseils pour attaquer : On vous conseille de mettre de côté les intégrales années par année pour plus tard et de plutôt tester Hulk gris de Jeph Loeb & Tim Sale qui reprennent les bases du personnage, à l’époque où il était encore gris.

Puis la période moderne qui a développé le personnage vers un Hulk qui n’est plus un simple d’esprit, mais un héros à part entière Planète Hulk orchestré par Greg Pak où le monstre vert va se tailler une place au firmament après avoir été gladiateur et meneur de la révolte sur une planète guerrière. Puis World War Hulk qui est une suite directe où Hulk va se venger de plusieurs héros qui l’ont condamné. Un cross-over pour fêter son retour sur Terre.

Puis Hulk, la séparation de Jason Aaron &Marc Silvestri qui propose un run intéressant où Bruce Banner et Hulk se sont séparés et ils se cherchent l’un, l’autre. Le scientifique pour réintégrer ses deux personnalités, le Titan Vert pour éliminer sa part humaine.


3 – THOR
Après Wonder Woman, il incarne l’alliance entre mythologie et récit de super-héros. Il débarque en Amérique en 1962 grâce à Stan Lee, Larry Lieber & Jack Kirby. Il va vite s’affranchir du mortel Donald Blake qui partage sa personne suite à une punition de son père Odin. Une grande partie de ses pouvoirs proviennent de son marteau de guerre, Mjöllnir, qui a souvent une place centrale dans les récits, car il ne peut être manipulé que par des individus dignes de le porter (des heures de fun chez les Avengers.)
Des Avengers, il en sera un des membres fondateurs et choisit de protéger la Terre avec les autres super-héros en plus d’Asgard son monde d’origine.
Le titre connait plusieurs évolutions et refontes au fil des ans et passe par des périodes de creux avant de retrouver un sursaut dans les années 90 puis 2000 avec d’excellents auteurs qui se succèdent sur le personnage. Avec une renaissance graphique grâce aux talents d’Olivier Coipel puis au niveau du scénario avec Jason Aaron plus tard entre le Massacreur de dieux et le Thorféminin de Mighty Thor et d’All-new Thor.

Alors comment peut-on être digne de Mjöllnir ?

💡 4 conseils pour attaquer : L’intégrale Panini Je Suis Thor regroupe les meilleurs moments du personnage pour comprendre son évolution au fil des décennies (mais ne contient pas les histoires complètes bien sûr) Comme pour Hulk mettez de côté les intégrales chronologiques pour plus tard.

Après passez à Thor : renaissancede J.M. Straczynski & Olivier Coipel, une saga qui a relancé le personnage et sa mythologie. Les dessins de Coipel valent le détour.

Puis le très bon Massacreur de dieux de Jason Aaron et Esad Ribic qui vient de sortir en intégrale deluxe où Thor doit plonger dans le futur à la recherche de celui qui a tué presque tous les dieux.

Enfin tentez l’aventure All-new Thor où Jason Aaron & Russel Dauterman qui recrée l’identité de Thor puisque c’est Jane Foster et non Donald Blake qui trouvera Mjöllnir. Handicapée par un cancer avancé, elle devient la puissante Thor dès que le monde à besoin d’elle, et débarque dans un conflit planétaire entre dieux où elle est traitée de voleuse et d’imposteur…


4 – IRON MAN
En pleine Guerre froide, Tony Stark marchant d’arme et scientifique peu scrupuleux qui luttent contre la menace communiste échoue dans une prison vietnamienne après avoir été blessé par une mine antipersonnel. À l’aide d’un scientifique asiatique Pr Yinsen, il va concevoir une armure de fer et utiliser les transistors pour ralentir la progression des éclats de métal vers son coeur. Crée en 1963 par Stan Lee, Jack Kirby, Larry Lieber & Don Heck, il abandonnera très vite son activité anti-communiste pour devenir l’un des héros de l’Amérique moderne. De même que son puis ses armures vont évoluer et seront pilotés de concert avec une I.A nommée J.A.R.V.I.S un majordome virtuel.
Playboy, milliardaire décontracté il sera aussi alcoolique et dépressif avant de devenir le leader des super-héros dans plusieurs formations ou le lien entre le gouvernement américain et les sur-hommes. Connu pour être l’un des fondateurs des Avengers, le groupe de super-héros le plus connu et célébré au cinéma, son histoire est très liée aux autres personnages. L’un des esprits les plus brillants de l’univers Marvel est aussi cabotin et assez décomplexé ce qui le rend extrêmement populaire auprès des lecteurs, mais il cache une personnalité plus complexe où sa vision du contrôle l’emporte sur l’amitié et le bon sens. Excellent point de départ à la saga Civil War où il s’oppose à Captain America dans le but de recenser et contrôler tous les héros.

Alors comment commencer sans l’aide de J.A.R.V.I.S. ?

💡 5 conseils pour attaquer : Pour les amateurs de vintage, il est possible de commencer par les intégrales chronologiques, comme Iron-Man Intégrale 1963–1964, mais je vous conseille plutôt d’attaquer directement par les intégrales chronologiques des Vengeurs Avengers Intégrale T.01 1963–1964 où le personnage est plus intéressant et plus proche de la vision contemporaine.

Puis Iron-Man, le diable en bouteille de John Romita, Jr. & Carmine Infantino, pour vous frotter au Tony Stark alcolo et terrible, pas du tout leader comme on le connait aujourd’hui.

Puis Iron Man — Extremis de Warren Ellis & Adi Granov qui correspond au personnage que l’on connait au cinéma, puisque le scénario est celui du 2e film et le dessinateur est le prodige de la palette qui signe la plupart des design des héros au cinéma.

Et bien entendu Civil War dont j’ai déjà beaucoup parlé (voir le coup de coeur en lien) où il partage la “vedette” avec Captain America.

Et tout ce qui touche aux Avengers, avec comme point d’orgue Avengers — La Séparationde B.M.Bendis & David Finch qui marque la fin des Vengeurs historiques, et avec tous les personnages au maximum de leurs capacités face à un ennemi mystère.


5 – X-MEN
Difficile d’aborder la franchise la plus lucrative et étendue des créations Marvel. En créant ce groupe de mutant en 1963, Stan Lee & Kirby vont inventer un univers dans l’univers et mettre en place une mythologie autosuffisante qui vont faire de ce groupe et ses remplaçants successifs : les emblèmes du genre. Comme dans Spider-Man, Stan Lee intègre son ingrédient secret, parler d’amitié et d’amour dans cette école qui deviendra une véritable famille, sous couvert de super pouvoirs. L’autre tour de force est d’avoir introduit leur ennemi Magneto dès le premier épisode et de lui avoir donné une importance presque égale au Pr Charles Xavier tout au long des histoires. Le groupe trouve son véritable envol au milieu des années 70 avec le scénariste Len Wein qui introduit une troupe de nouveaux mutants internationaux dont le Canadien Wolverine qui va devenir la super-star du gang (on y revient en détail, voir chap suivant)
Puis surtout Chris Claremont (avec le dessinateur John Byrne) qui en feront un titre de 1er plan. Plusieurs histoires mémorables comme Days of Future Past en 1981 ou Dieu crée, l’homme détruit en 1983 restent encore des références aujourd’hui.
Impossible de parler des X-Men sans mentionner le cross-over House of M de Brian Michael Bendis & Olivier Coipel. Très réussi, ce run mettant en scène une grande partie des héros Marvel va impacter toutes les séries et les X-Menen particulier.

Alors comment entrer au Manoir X ?

💡 11 conseils pour attaquer : Nous sommes les X-Men, l’anthologie habituelle proposée par Panini qui permet d’avoir un aperçu des moments clefs des personnages sur la durée avec introductions. Puis les intégrales chronologiques X-Men : L’intégrale qu’on vous conseille d’attaquer aux périodes 1975- 82 surtout où Claremont excelle.

Épuisé pour le moment en titre simple, mais à retrouver dans les intégrales, le très réussi X-Men : Dieu crée, l’homme détruit. Une des plus belles histoires de Claremont où les mutants affrontent l’intégriste Révérend William Stryker.

Plus proche de nous, en 2001, les New X-Men de Grant Morrison & Frank Quitely qui reprend les personnages classiques et les entraine dans une série d’aventure plus tournées vers la SF.

Puis House of M de Brian Michael Bendis & Olivier Coipel en 2005. La Sorcière rouge crée une réalité alternative pour tous les héros. Seul Wolverine se souvient de la réalité et va “réveiller” les autres. “No More Mutants” une phrase dont vous allez vous souvenir longtemps.

Suivrons Le Complexe du Messie, La Guerre du Messie, Le Retour du Messie, mais surtout Schism etWolverine et les X-Men où Jason Aaron et Associés vont conclure des suites de House of M avec la fin de l’équipe telle qu’on la connait pour déboucher sur la reprise en main du groupe par Wolverine.


6 – Hawkeye
Stan Lee & Don Heck créent l’archer “couteau suisse” en 1964 : il endossera pas mal d’identités, de pouvoirs et de techniques, mais aussi changera plusieurs fois de camps jusqu’à mourir et être remplacé par une jeune femme. Membre des Avengers à la demande d’Iron-Man après une courte carrière de méchant et une love-story avec la Veuve noire à ses débuts ; il deviendra un piller moral et intègre dans le groupe qui se pose beaucoup de questions au fil des années et des menaces. Sans autre pouvoir que sa précision incroyable à l’arc (et tout ce qui peut se lancer), Clint Barton ne doit sa place dans le cénacle des plus grands héros qu’a sa capacité d’adaptation. Membres de plusieurs groupes (Avengers, West Coast Avengers, Thunderbolts, Avengers Secrets & sous l’identité de Ronin dans New Avengers) et a fait équipe en solo avec Black Widow, mais aussi avec Mockingbird avec qui il va partager une publication régulière et enfin Kate Bishop qui a pris sa place en temps que Hawkeye (il reste son mentor et un “Hawkeye de secours”) Avec beaucoup d’humour aujourd’hui, le personnage à bien évoluée et à trouvé sa voix grâce à l’excellente reprise de Matt Fraction & David Aja en 2012 peu avant son apparition dans les films qui vont le remettre en lumière.

Alors comment viser bien, viser juste ?

💡 2 conseils pour attaquer : À la différence de tous les héros présentés sur cette page, il est difficile de se procurer en français les origines du personnage. Et même il est presque plus intéressant de le retrouver dans les grandes séries où il partage la vedette avec d’autres héros.

Mais ce n’est pas grave, car dans le sobrement intitulé HawkeyeMatt Fraction, Annie Wu & David Aja on réussi le pari de moderniser le personnage et d’en faire une série très intéressante à la fois graphiquement (les pages fourmillent d’idées et de trouvailles), mais aussi scénaristiques avec la relation entre Clint et Kate, les deux Hawkeye. Plusieurs épisodes assez incroyables, dont un, vu à travers les yeux d’un chien.

À la suite de cette relance éclatante, Jeff Lemire & Ramón Pérez continuent sur cette base dans All-New Hawkeye, mais intègrent des personnages mutants là où Matt Fraction lorgnait sur des histoires du quotidien à Hell Kitchen.


7 – BLACK WIDOW
Comme pour Clint Barton, Natasha Romanoff aka Black Widow n’est pas le personnage le plus connu de l’univers Marvel (et encore moins en France) ; comme lui, elle aussi ne possède pas de pouvoir particulier, mais des aptitudes au combat et une intelligence exceptionnelle, mais également un attirail de gadget qui donnerait presque envie à Batman ; comme lui, elle commencera sa carrière en tant qu’adversaire avant de changer de camp et de devenir une Avengers. Crée en 1964 par Stan Lee, Don Rico & Don Heck, l’espionne russe formée par le KGB apparait dans Iron Man (en même temps ce dernier était obsédé par les communistes à ses débuts) et fera équipe avec Hawkeye puis rencontrera Captain America et le S.H.I.E.L.D. (l’agence d’espionnage des super-héros pilotée par Nick Fury ou Tony Stark entre autres) Elle vivra une histoire avec Matt Murdoc (Daredevil) avec qui elle fera équipe un moment avant de se mettre avec Steve Rogers (Captain America) puis Bruce Banner (Hulk) comme on le voit dans les adaptations en films.
Il existe un second personnage de Black Widow : Yelena Belova, qui reste du côté des vilains et qui entretient parfois la confusion avec son homologue (en fait il y en a beaucoup plus mais c’est la seule qui revient régulièrement et qui fait partie d’un groupe.)

Alors comment passer inaperçu sans super-pouvoirs ?

💡 3 conseils pour attaquer : Reportez-vous à l’article Avengers juste au-dessus où vous la trouverez en bonne compagnie et surtout dans ses histoires les plus passionnantes.

Je n’ai pas trouvé de titre solo publié en français qui me plaise vraiment. Le Black Widow deMark Waid & Chris Samnee explore le passé de l’héroïne et tentent de revoir le personnage façon espionnage, mais ce n’est pas une lecture indispensable contrairement à la quasi-totalité des albums cités dans ce dossier, mais on a pas mieux pour le moment.

Vous pouvez sinon attaquer Avengers Assemble de Brian Michael Bendis & Mark Bagle qui s’intéresse au moment où les Avengers font équipe avec les Gardiens de la Galaxie pour vaincre Thanos (en gros ce que vous allez voir sur écran ou presque dans le prochain film Avengers : La guerre de l’Infini qui sort en avril)


8 – WOLVERINE
Voici la rock-star des mutants. Avec à la fois le pouvoir de se régénérer plus un squelette en adamantium invulnérable qui de plus lui permet de sortir des griffes rétractiles, mais aussi des instincts animaux de son totem le glouton…
Celui qui est désigné comme l’Arme X est un personnage à part chez les X-Men. Et justement, ce n’est pas avec les X-Men que Logan démarre sa carrière, mais avec Hulk qu’il combat dans les neiges canadiennes grâce à Len Wein & Herb Trimpe qui inventent ce perso à part en 1974. Très peu de temps après, il intègre l’équipe des mutants de Charles Xavier et ne la quittera que pour mieux revenir. Chris Claremont le prendra en main et le dessinateur John Byrne lui donnera son look et le ton qu’on lui connait aujourd’hui. La violence et la noirceur caractérisent les histoires dont il est la vedette : le sauvage Weapon X gardera son statut indépendant et sans concessions.

Très populaire, il quitte le groupe dans les années fin 80 pour vivre ses aventures seul dont les points d’orgue seront la mini-série Je suis Wolverine par Claremont & Frank Miller déjà en 1982 et toute la romance avec Mariko Yashida au Japon qui révéleront l’attachement de Wolverine à Rogue(Malicia) ou encore avec Jean Gray. Et le run Wolverine — Les Origines en 2001 de Joe Quesada, Bill Jemas, Paul Jenkins, Andy Kubert & Richard Isanove qui pour la première fois racontent d’où viennent le personnage et ses pouvoirs.

Alors comment se greffer de l’adamantium sans passer par le Canada ?

💡 4 conseils pour attaquer : Toujours l’intégrale Panini Je Suis Wolverine qui regroupe les meilleurs moments du personnage pour comprendre son évolution ( à ne pas confondre avec l’histoire de Claremont & Frank Miller)

Ensuite, je vous conseille Je suis Wolverine par Claremont & Frank Miller qui est à nouveau disponible dans la collection 20 ans avec une couverture de Mathieu Lauffray

Puis Wolverine — Les Origines si vous voulez en savoir plus sur le perso même si je trouve que c’est un peu mou et larmoyant quand même. Préférez Wolverine: Ennemi d’État de Mark Millar qui lâche le fauve privé de mémoire, mais pas de pouvoirs.

Toujours de Mark Millar avec Steve McNiven : Old Man Loganqui dépeint le futur de Marvel où Logan devenu pacifique est le seul rempart contre la menace des Hulks consanguins et des super-vilains qui ont tué tout le monde.


9 – DOCTEUR STRANGE
Après avoir créé ensemble le héros le plus aimé de l’univers Marvel, Spider-Man, Stan Lee & Steve Ditko proposent une autre création totalement différente en 1963. Stephen Strange, le Maître des arts mystiques, fait son apparition dans un monde où tous sont liés à la science ou presque. L’irruption de la magie et tout ce qui va avec est assez nouveau dans les publications de super-héros aussi le personnage conservera une double ambiguïté de héros unique, mais également difficile à vendre. Les parutions seront beaucoup moins fréquentes que celles des créations de la même époque et en France, c’est un héros qui a été complètement mis de côté : les histoires étaient traduites sporadiquement dans le désordre. Le personnage est mal connu, pourtant terriblement intéressant et ce n’est que grâce à la sortie du film en 2016 qu’il est remis au goût du jour. Néanmoins il est très familier des lecteurs de comics, car il apparait dans de nombreuses autres séries, à commencer avec Spider-Man dès les premières histoires, et intervient chez les Défenseurs qu’il fonde, chez les Avengers ou plus récemment les illuminati. Les premières histoires de Ditko sont brillantes et les trouvailles graphiques valent le détour.

Alors comment s’y retrouver sans passer par le plan astral ?

💡 4 conseils pour attaquer : Je suis Doctor Strange, l’anthologie de Panini qui dévoile la première apparition du héros et les grandes heures de la période Ditko. Comme le nombre de publications autour de ce personnage est plus maigre, les anthologistes ont pu se faire plaisir en incluant pas mal d’histoires du créateur d’origine.
Et je vous conseille fortement l’intégrale chronologique, le premier volume Doctor Strange 1963–1966 pour découvrir les histoires originales.

Puis un Doctor Strange : Le Serment de Brian K. Vaughan, Marcos Martin qui rend hommage au personnage et son créateur dans une histoire alambiquée où il enquête sur son propre meurtre. Un bon point d’entrée pour appréhender son univers même s’il est un peu à part.

Enfin, la nouvelle série Doctor Strange : Les voies de l’étrange en 3 volumes de Jason Aaron & Chris Bachalo qui relancent le titre avec la fin de toute magie sur Terre, Strange doit monter une équipe de sorcier pour se défendre et découvre l’inavouable secret de son ami Wong (excellente trouvaille qui explique bien des choses.) Un docteur plus moderne, limite désinvolte avec sa nouvelle acolyte.


10 – WATCHMEN
Dr Strange
offre une bonne transition, car on change de dimension avec cette série qui marquera le genre à tout jamais. En guise de conclusion provisoire puisque dans le prochain dossier, on se penchera sur les comics indés, ce titre est parfaitement adapté pour faire le pont entre les genres.
Alan Moore, l’un des plus grands scénaristes contemporains a utilisé un groupe de super-héros qui étaient mis de côté pour écrire le cross-over qui allait marquer un avant et un après dans l’histoire des comics et leur conception. En 1986 Alan Moore & Dave Gibbons créent un monde de super-héros vieillissants et mis au ban par le gouvernement américain où certains doivent reprendre du service, car un tueur assassine “les masques”, les anciens héros costumés. Les personnages de cette uchronie seront construits à partir des oeuvres de Ditko (dont on parlait plus haut pour son travail sur Spider-Man et Dr Stange) qui donneront les très réussis Dr Manhattan (mix de Hulk et Superman), mais aussi l’inquiétant et tenace héros de cette saga : Rorschach.

Récits dans le récit, plusieurs histoires entrechassées, épisodes en palindromes, jeux de symboles et de correspondances, carnet intime, extraits de journaux… Extrêmement construite avec un découpage et un scénario qui frise la partition, toute l’oeuvre est une invitation à réfléchir au médium et au genre autant qu’une série passionnante façon polar hard-boiled. Le parti pris graphique de Dave Gibbons associé au coloriste John Higgins rendent cette atmosphère pesante et glauque, un univers sombre avec son horloge qui rappelle à chaque chapitre qu’on se rapproche de la 3e Guerre Mondiale.

Comme pour V pour Vendetta, un de ses précédents ouvrages, Alan Moorereprend la thématique du flicage étatique, de la justice et ses dérives et de la liberté que prenne les justiciers masqués sans rendre de comptes à personne. “Who watches the watchmen ?” qui garde les gardiens eux-mêmes ? est le leitmotiv qui traverse l’oeuvre. Une réflexion qui transpire dans pas mal de comics, mais qui est mis en lumière de plusieurs manières ici.

Entre secrets mal gardés du passé, ambition démesurée, projets secrets et détermination sans faille, plus de 400 pages de noirceur et de vision pessimiste sur ambiance de fin du monde.

Le livre commence par la mort d’un super-héros, qui plus est un salaud, un corrompu, pourtant l’homme qui se fait appeler Rorschach, tenace et adepte de la violence pour faire régner la justice, se penche sur son cas — et reste persuadé que le tueur frappera à nouveau. Une course contre la montre s’engage. Nixon menace de l’arme nucléaire ses énnemis et l’horloge tourne aussi de ce côté-là.
Le Dr Manhattan, seul héros avec des pouvoirs réels (les autres n’ayant que de super aptitudes à la manière de Batman) qui pourrait mettre un terme à ce conflit est tellement puissant qu’il s’éloigne de plus en plus de l’humanité…
Difficile d’en dire beaucoup plus sans faire de spoilers, mais si les super-héros étaient de notre monde, on imagine bien que cela ressemblerait à cette vision sombre et réaliste.


Nous aurions pu parler de Hellboy ou Invincibles, mais vous pouvez consulter les coups de coeur déjà disponibles. Rendez-vous avec les essentiels du comics indé pour le prochain dossier.

Et vous pouvez lire nos coups de cœur pour aller plus loin

APPLICATION BUBBLE :
Lien de téléchargement Google Play : https://goo.gl/SSlxHz
Lien de téléchargement App Store : http://apple.co/2knmTyX
Site web : 
www.appbubble.co

Tags

#BD #Comic