La Maison Chaumet dévoile ses trésors graphiques

4 min. de temps de lecture.

En ce début de printemps frileux, la capitale se métamorphose en véritable parcours artistique dédié au dessin sous toutes ses techniques et ses pratiques. Dessins contemporains et scène montante à la 12e édition de Drawing Now et la 6e édition de DDessin, dessins classiques et modernistes au 27e Salon du Dessin, circuit muséal en partenariat avec les institutions culturelles, le dessin s’expose pour  le plaisir d’un public toujours plus large, accueillant autant les néophytes que les collectionneurs.

Le dessin, reflet du dessein de chaque artiste et artisan, occupe aussi une place centrale dans l’art joaillier. C’est ainsi qu’à l’occasion du 27e Salon du dessin, qui se déroulera du 21 au 26 mars 2018 au Palais Brongniart, la Maison Chaumet, célèbre maison de joaillerie parisienne, dévoile une partie de sa collection graphique, comportant plus de 80 000 feuillets, dans deux expositions inédites, l’une au Palais Brongniart et l’autre dans les salons privés de la Maison Chaumet, Place Vendôme.

Les origines de la Maison Chaumet remonte en 1780 quand à Paris le bijoutier Marie-Etienne Nitot(1750 -1809) devient le joaillier officiel de l’impératrice Joséphine, épouse de Napoléon Ier. Ce goût recherché pour les pierres rares et l’audace des créations imprègnent les successeurs de Nitot et grâce aux mondanités de la fin du XIXe siècle, les bijoux somptueux s’exposent, couronnant Paris comme la capitale d’un savoir-faire joaillier unique. La ligne stylistique s’inspire des arts décoratifs et de la nature tout en suivant les tendances et c’est Joseph Chaumet (1852-1928), au début du XXe siècle, qui s’impose en maître incontesté de cet art et qui donne son nom à l’institution. Rapidement, les diadèmes deviennent une spécialité de la Maison Chaumet. Ainsi, la sélection de dessins exposés au Palais Brongniart présente les plus belles étapes préparatoires avant la réalisation des ces luxueux diadèmes. De l’impératrice Marie-Louise à Gertrude Vanderbilt Whitney, toute l’excellence de cette illustre maison se dévoile à travers ces 38dessins. Classique ou extravagant, majestueux ou plus aérien,  la Maison a interprété le bijou de tête selon les différents styles qui traversèrent les siècles. Dans ces dessins, remarquons la finesse du trait à la plume, comment les rehauts d’aquarelle suggèrent les émaux d’émeraude ou de saphirs, l’utilisation des encres pour les dégradés. Un dessin subtil et délicat, aussi précieux que les bijoux qui naîtront d’après ces esquisses, qui raviront autant les passionnés que les simples curieux.

En parallèle de cette présentation, la Maison Chaumet propose de découvrir dans leurs salons privés datant du XVIIIe siècle, une sélection de dessins sur le thème des motifs architecturaux en joaillerie, toujours issus de leur cabinet d’art graphique. Cette exposition aura lieu du 23 au 30 mars, au 12, Place Vendôme et  n’est accessible que sur inscription sur le site internet de la Maison Chaumet. A cette occasion, la prestigieuse Maison dévoilera leur nouveau partenariat avec l’École des Beaux-Arts de Paris, école dont furent issus bon nombre de dessinateurs de la Maison Chaumet. La première édition de ce partenariat a consisté en un appel à projet auprès des étudiants sur le thème des motifs architecturaux. Les dessins sélectionnés sont également exposés dans les salons privées à l’occasion de cette exposition. Les réalisations des étudiants dialoguent ainsi avec les dessins historiques du XIXe siècle jusqu’aux années 70, une confrontation audacieuse et moderne, montrant la volonté de l’établissement du 12, Place Vendôme de soutenir l’apprentissage du métier artistique. Une volonté inscrite aussi dans l’aide que le joaillier apportera à la rénovation d’un salon de dessins de l’Ecole des Beaux-Arts.

La volonté de la Maison Chaumet d’ouvrir son patrimoine graphique au public a pris naissance dèsseptembre 2015 avec l’exposition « Promenade Bucolique », un musée éphémère installé au sein même de la boutique, Place Vendôme. Il s’agissait d’une exposition de dessins et de pièces historiques qui fut gratuite et ouverte au public jusqu’en janvier 2016. Puis, une seconde exposition, « Une éducation sentimentale », véritable célébration de l’amour à travers les pièces d’orfèvrerie, s’est tenue du 06 février au 24 septembre 2016, toujours dans ce musée éphémère. Ainsi, ces deux expositions nous montrent comment le dessin se place au coeur de la chaîne créative en Haute Joaillerie. Chaque technique picturale, encre, gouache, aquarelle, plume, crayon, encre, doit rendre la forme et l’éclat souhaité pour chaque création. Elles rappellent que de nombreuses étapes plastiques et techniques sont nécessaires avant que l’objet ne brille de toute sa grâce. Par ces initiatives, la Maison Chaumet montre son attachement à partager sa collection de dessins et  à transmettre le geste artistique, acte fondateur de chaque bijou et qui marque l’esprit de la Maison Chaumet.

INFORMATIONS PRATIQUES
L’art du dessin chez Chaumet : Imaginer – créer
27e Salon du Dessin
Du 21 au 26 mars 2018
Palais Brongniart
Place de la Bourse
75002 Paris
Du mercredi 21 au lundi 26 mars de 12h à 20h
Le jeudi 22 mars de 12h à 22h
Tarifs et réservations ici

L’Art du Trait
Salons Chaumet
12, Place Vendôme
75001 Paris
Entrée libre, sur réservation uniquement ici ou 01 44 77 24 81
Visite par groupes de 15 personnes du 24 au 30 mars
Du lundi au vendredi de 12h à 20h, sauf le jeudi, dernière visite à 17h
Le samedi et dimanche de 10h30 à 19h30
Plus d’informations ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *