Pars… surtout ne te retourne pas !

500 Views |  2
0 min. de temps de lecture.

Encore un morceau de France qui part. Jacques Higelin, poète rockeur à la voix éraillée nous a quitté. Il nous a réjoui, adolescent, de ses compositions raffinées, de ses concerts interminables et déjantés. Cette fois, c’est cette France un brin libertaire qui s’éloigne et nous laisse désemparée depuis vendredi. Inventeur du punk-rock à la française avec BBH 75 sorti en 1974, il y réveille une France giscardienne dont « Le téléphone pleure ». BBH 75 est un album structurant qui puise son énergie dans les rues, à la périphérie des villes, et affirme que le rock français n’est pas mort. En octobre 2016, le poète sortait son 20éme album, le dernier, en forme de testament « 75 », un opus libre et généreux, comme tombé du ciel, son dernier trait de génie.

Cette semaine, Mowwgli accueille Agnès Guillaume, artiste plasticienne et vidéaste. Elle nous fait découvrir son univers à travers ses cartes blanches et ses coups de coeur.

Leave A Comment

Your email address will not be published.