Barbican : Another kind of life ; photography on the margins

1 min. de temps de lecture.

Après la rétrospective consacrée à J-M. Basquiat, le Barbican tape fort de nouveau avec sa dernière exposition “Another kind of life; photography on the margins”.

Invitation à une découverte, à une exploration, à un voyage? C’est un tour que cette exposition unique propose en réunissant 20 photographes, d’Inde au Chili, des États Unis d’Amérique au Japon, de Suisse au Nigeria. Travail de photographes, certes, depuis les années 50s. Travail de journalistes, d’artistes aussi, à la limite de l’objectivité derrière leur appareil. Artistes qui montrent, mettent à nu et révèlent un univers très (trop) souvent dissimulé de contre-cultures et de communautés vivant en marge de notre monde normé et bien ordonné. Minorités écartées par leurs différences sexuelles, d’identité physique, de race et dont la marginalisation ultime devient souffrance et fascination. Travail documentaire et artistique quelquefois emprunt de voyeurisme, d’empathie aussi, mais suscitant toujours un questionnement et des émotions fortes.
“ Another kind of life” : Un demi siècle de photos extrêmes, émouvantes, troublantes qui ne vous laissent pas repartir sans une marque, quelle qu’elle soit. Une experience riche et transformatrice.
“Another Kind of Life: Photography on the margins”
Barbican, Londres
Jusqu’au 27 mai 2018
Visuels issus du catalogue de l’exposition

A LIRE : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *