1 min. de temps de lecture.

La Galerie RX propose jusqu’au 25 Avril une plongée dans l’univers de l’artiste malgache Joel Andrianomearisoa avec l’exposition « Iarivo traduit de la nuit ».

Architecte de formation, sous la houlette d’Odile Deck à l’Ecole Spéciale d’Architecture, sa démarche est pluridisciplinaire et s’empare de tous les médiums, de toutes les techniques, de toutes les matières (photographie, papiers, tissus, dessins, sons.). En 2016, lors de l’ARCO, il avait obtenu le prestigieux prix Audemars Piguet pour son « labyrinthe des passions » qui lui ouvrait définitivement les voies des grandes collections et des grandes galeries.
Le voici donc qui présente, dans les magnifiques salles de la galerie parisienne, au coeur du marais, sa nouvelle proposition qui combinent tableaux tissés de petits bouts d’étoffes et installations. On passe d’une salle à l’autre en longeant une somptueux rideaux de tulles, velours, paillettes, métaphore de la nuit étoilée, non pas arlésienne, mais celle de Tana, sa ville, sa muse.
Pierre angulaire de sa démarche, le noir est totalement omniprésent mais il se révèle mille et une couleur, suivant l’endroit où l’on se place sous la verrière de la galerie. Au centre, au sol, 4 toiles assemblées, vallonnées, pétrie de matières noires, quasi argentées par la lumière zénithale…C’est la topographie de la ville avec ses 12 collines sacrées érigées autour de la capitale par le roi Merina, douze collines pour douze épouse issues de douze clans rivaux pour unifier l’ile-continent.

Les noirs de Joel Andrianomearisoa ne sont pas monochrome, ils se font exubérants sur ses tableaux de textiles, autre élément récurrent de sa recherche.
Chaque pièce, disposée sur les murs, raconte une histoire différente. Ses tissages singuliers, architecturaux, mettent en scène, à la lisère des choses, notre désir de faire partie intégrante de l’oeuvre. Le tableau frémit dans un courant d’air, caresse poétique émouvante…Comme la brise douce d’une nuit sous la voute étoilée de Tananarive.

Joel Andrianomearisoa
« Iarivo traduit de la nuit »
Jusqu’au 25 avril 2018
Galerie RX
16 rue des Quatre Fils
75003 Paris – France

Leave A Comment

Your email address will not be published.