1 min. de temps de lecture.

Pour sa troisième carte blanche, Christian Caujolle nous parle du spectacle « BANGSOKOL, Un requiem pour le Cambodge » qui réunit le réalisateur Rithy Panh et le compositeur Him Sophy et qui se déroulera le 16 mai prochain à la Philarmonie de Paris.

Je ne sais pas s’il reste des places, mais si c’est le cas, réservez pour la Philarmonie de Paris, le 16 mai au soir. Car il n’y aura qu’une seule représentation parisienne de Bangsokol, une pièce associant musiques, éléments visuels, mise en scène, pour un spectacle que l’on a qualifié d’opéra ( premier opéra cambodgien ?) mais qu’il semble plus juste de qualifier de rituel, ou de transposition sur scène d’un rituel cambodgien d’hommage aux défunts, fait  d’offrandes, de prières, de recueillement et de méditation.

Créé en Australie, puis donné lors d’une tournée aux Etats-Unis, le spectacle qui arrive en France avant d’être donné au Cambodge, est une création associant le cinéaste Rithy Panh, le compositeur Him Sophy et implique les spectateurs dans le déroulé de la dramaturgie. A chaque étape de la tournée, et en fonction des lieux, la mise en scène, entre autres la participation du public, est modifiée, entièrement repensée.

Au cœur du propos, cette commande de Cambodian Living Arts, rappelle le génocide perpétré par les Khmers rouges mais aussi la résistance et la renaissance du peuple cambodgiens. Reprenant une tradition ancienne, la pièce fait dialoguer deux cultures musicales avec la présence, sur scène, d’un ensemble cambodgien de musique traditionnelle et Le Jeune Chœur de Paris, dirigés par Andrew Cyr et servant le livret de Trent Walker.

Ce spectacle s’inscrit dans le cadre d’une ensemble de manifestations autour de la culture cambodgienne (ce n’est pas si fréquent… ), une sorte de festival éclaté intitulé « Cambodge d’hier à aujourd’hui » qui verra également le ballet royal du Cambodge se produire au grand auditorium de la Cité de la Musique les 18 et 19 mai. L’exposition de Philong Sovan , « In the City by Night » est présentée dans ce cadre à la Galerie Lee, au 9 rue Visconti à Paris jusqu’au 19 mai.

Tout le programme sur www.seasonofcambodia.org .

Leave A Comment

Your email address will not be published.