Tous les articles par Lili Tisseyre

Journaliste puis directrice de production, Aurélie Tisseyre dirige la création et la gestion éditoriale des premiers contenus web pour les émissions de télé-réalité du groupe Endemol au début des années 2000. Titulaire d'un troisième cycle en stratégie d'intelligence économique (Ecole de Guerre Economique), elle collabore à la mise en place et au développement de cellule de communication et de gestion de crise avant de se consacrer à sa passion: la collection photographique. En 2010, elle fonde le site Hold Up Photo et rejoint en 2014 en tant qu'associée et directrice de la stratégie et du développement, le quotidien en ligne "L'Oeil de la Photographie". En Septembre 2015, elle intègre l'Agence et la Galerie VU' qu'elle dirige jusqu'en juin 2017 avant de se consacrer au développement de la plateforme Mowwgli.

La Maison Guerlain et la Photographie fêtent leurs 190 ans

On avait déjà pu apprécier, l’été dernier, l’écrin si singulier que la maison Guerlain offrait à la photographie pour le plus grand bonheur des visiteurs venus du monde entier déambulant sur la célèbre avenue. Elle proposait, dans la boutique des Champs Elysées une sélection d’oeuvres issues des collection de la Maison Européenne de la Photographie choisies par le personnel féminin de la marque.

Pour fêter ses 190 ans, Guerlain invite de nouveau le médium en ses murs.

Autour de 8 parfums phares, huit photographes ont réinterprété les fragrances et composé leur oeuvres en s’inspirant des pratiques et techniques contemporaines des icônes de la Maison.
Ainsi, Joan Foncuberta s’improvise enquêteur et propose une rencontre inédite entre Daguerre et Pierre-François-Pascal Guerlain, fondateur de la maison quand Vasantha Yogananthan inspiré par Shalimar s’inspire des tirages peints des années 20.
Dans le bel escalier qui mène au salon, c’est un grand portrait de Delphine Diallo qui invite à se laisser transporter dans l’univers de la maison de parfum tout autant que dans celui des artistes.

Car c’est bien un voyage que Guerlain vous propose: un voyage à travers le temps et l’évolution des techniques, à travers les différents pays qui ont inspiré les parfum de la Maison.

INFORMATIONS PRATIQUES
CXC
Echos contemporains
La Maison Guerlain et la Photographie fêtent leurs 190 ans
Jusqu’au 26 août 2018
Maison Guerlain
68, avenue des Champs-Élysées
75008 Paris
https://www.guerlain.com/fr/fr-fr/maison-guerlain

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Pop Latino de Marcos López

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Pop Latino de Marcos López
La Marca, Buenos Aires, 2000

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Fait de Sophie Ristelhueber

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Fait de Sophie Ristelhueber
Hazan, Paris, 1992

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
In Flagrante de Chris Killip

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

In Flagrante de Chris Killip
Martin Secker and Warburg, Londres, 1988

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Waffenruhe de Michael Schmidt

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Waffenruhe de Michael Schmidt
Dirk Nishen Verlag/Berlinische Galerie, Berlin, 1987

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Nicaragua de Susan Meiselas

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Nicaragua de Susan Meiselas
Herscher, Paris, 1980

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP
Jeu de Paume : Susan Meiselas, Epuiser l’image

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Kodachrome de Luigi Ghirri

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Kodachrome de Luigi Ghirri
Contrejour, Paris, 1978

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Bons Plans d’Eric Dereumaux : Restaurants asiatiques en bonne compagnie

Je resterai sur l’Asie dans des différents quartiers de Paris et entre amis

Quartier du trocadéro, restaurant coréen WOO JUNG
avec mon ami Jérémie Cho et sa cave bien garnie !
8 boulevard Delessert – Paris 16
01 45 20 72 82

Quartier du Palais Royal, le bistrot MEE
petit frère du réputé Gwon’s Dining situé dans le 15ème
avec le chef Monsieur Gwon, une vraie personnalité à rencontrer !
15 rue d’Argenteuil – Paris 01
01 42 86 11 85

Dans le Marais, restaurant japonais SOMA
avec mon ami Marwan Risk au petit soin !
13 rue Saintonge – Paris 03
09 81 82 53 51

Toujours dans le Marais, dégustation de Sushi au Petit Japonais
avec mon ami Julie Cote Colisson, toujours avec le sourire !
13 rue Cloche Perche – Paris 04
01 44 61 93 73

Vous allez vous régaler !!!

Carte blanche d’Eric Dereumaux : L’art contemporain coréen face à la nature !

L’art contemporain coréen, je le vois sous le prisme de 2 artistes Lee Bae, peintre dessinateur sculpteur et Bae Bien-U, photographe. Chacun apporte à sa façon un regard poétique mais aussi des informations sur son pays au travers de la nature.

La nature découle sur les arbres, les arbres sur le charbon, le charbon sur l’encre, l’encre sur la création. Lee Bae a retenu le charbon comme matériau de prédilection que l’on comprend mieux en parcourant le pays couvert de forêt de pins, … c’est en quittant la Corée du Sud, sans moyen, que le charbon en pigment ou en morceau prendra sa place naturellement. Les fruits feront naitre ses dessins, ses dessins mettront en forme ses sculptures, ses sculptures nourriront ses peintures.

Bae Bien-U, maître de la photographie introduira dans les années 70 à l’université la photo en tant qu’art. Il photographie la nature à la façon d’un peintre expressionniste, ou minimaliste digérant l’histoire de l’art de la peinture moderne pour la retranscrire dans son travail de photographe de la nature. L’histoire s’immisce dans son regard, avec les forets sacrées dans lesquelles sont enterrées les rois et les reines coréens. Les arbres qu’il photographie sont exclusivement des pins, des pins dansant comme des êtres humains, l’homme et la nature ne font plus qu’un. Il parait même que dans la mythologie coréenne les enfants naissent dans les arbres !

Carte blanche d’Eric Deremaux : LA CORÉE l L’art contemporain est aussi une longue aventure humaine …

L’art contemporain est souvent une affaire de rencontre, de territoire, de clés … d’histoires communes ou à partager, d’affinités immédiates ou qui prennent forme avec le temps.
La Corée du Sud en est l’illustration même. J’ai eu la chance de rencontrer plusieurs personnes que je peux remercier grâce à cette carte blanche en commençant par l’artiste Lee Bae qui m’a ouvert son univers et son pays en 2005 suite à une rencontre d’atelier en 1997 en tant qu’étudiant à l’Icart : mon professeur était Henri-François Debailleux, déjà expert de la scène coréenne.
Puis Jean Luc Maslin, auprès de l’Ambassade de France, grâce à lui j’ai passé avec mon associé Eric Rodrigue une semaine entre Séoul et Busan à rencontrer nombres de personnalités galeristes, artistes, institutionnels avec lesquelles nombre de liens ont amené projets et amitiés avec notamment  Jinsang Yoo… avec qui 13 ans après je prépare une exposition en décembre prochain à la galerie.
Enfin car il nous faut résumer ces 14 années en 1 minute, l’année de la Corée en France avec 9 projets institutionnels autour de Lee Bae, Bae Bien-U et Chung Hyun, accompagnés par Bénédicte Alliot à l’Institut Français et Agnès Benayer commissaire général.
L’art contemporain est aussi une longue aventure humaine … demain je vous parlerai de l’art contemporain coréen !