99 Views |  Like

Baudouin Colignon : Apesanteur

Chargement de la carte…

Dates
08/12/2017 - 10/03/2018

Horaires
14 h 30 min - 19 h 00 min

Lieu
Salon H
6/8 rue de Savoie
75006, Paris
France


Le Salon H, galerie d’art contemporain, expose à partir du 8 décembre prochain « A pesanteur » de Baudouin Colignon : photographies, dessins et vidéo-diptyques.

D’un geste de la main une silhouette humaine est apposée à la craie sur la roche. Elle s’élance, vole, chute, dans un état incertain où les lois de l’apesanteur semblent lui jouer des tours. Elle s’inscrit dans un paysage naturel plus vaste, de côtes déchiquetées, de falaises stratifiées, comme abandonnée à l’usure de l’écume et du sel de la mer Egée.

Mais qu’en est-il ? A quelle distance se situe le photographe de son sujet ? Est-il sur le même plan, en aplomb ou en surplomb de l’image saisie ? Cette silhouette humaine est-elle géante ou lilliputienne ? Son tracé est-il défini uniquement par la craie, et n’est-il pas guidé par les strates minérales, les plis de la roche qui prolongent la figure ou la sectionne ?

La perception au premier regard que le travail de Baudoin Colignon s’inscrirait dans la pratique du land-art, dont la photographie constituerait le témoignage naturaliste, nous égare. Quelque chose cloche, trébuche, dans ce que l’on perçoit, une distorsion subtile s’est insérée dans l’image. Ce paysage ne peut exister même si sa représentation semble d’une objectivité incontestable.

Car si le travail de Baudoin trouve bien son origine dans le land-art, il s’en est éloigné, pour baliser une démarche singulière. Des rivages grecs qu’il arpente systématiquement, à l’atelier où les dessins à l’encre de chine lui permettent d’apprivoiser la topographie des lieux, le recours aux technologies numériques de l’image lui permet de traquer le point de vue scientifiquement juste, l’expression du paysage mental qui permettrait de ne rien omettre de ce que la nature a offert à son regard et dans lequel la figure humaine vacillerait.