Bois-du-Luc : Boël, une usine dans la ville

Chargement de la carte…

Dates
25/05/2018 - 30/11/2018

Horaires
0 h 00 min

Lieu
Bois-du-Luc
Rue Saint-Patrice, 2b
7110 , La Louvière
Belgique


A l’occasion du 150e anniversaire de la ville de La Louvière, le site minier du Bois-du-Luc propose de revisiter les 150 ans de cohabitation entre La Louvière et les Usines Gustave Boël (UGB). Une rétrospective sur l’une des principales industries sidérurgiques de Belgique, présentée dans un lieu emblématique de la révolution industrielle. La rétrospectivefera la part belle aux liens étroits que l’entreprise a tissés avec la ville en évoquant l’histoire patrimoniale et économique de l’usine, celle des travailleurs, l’évolution urbaine de La Louvière et l’avenir des industries dans la ville de demain. Développement synchro d’une ville et d’une usine L’axe « historique »mettra en parallèle l’évolution de la ville qui se développe au même rythme que l’usine. Une double ligne du temps servira de repère et retracera parallèlement l’histoire nationale et internationale. Des objets de l’usine (boulons, moules en bois, outils, plaques émaillées, etc.) seront exposés le long du parcours. Parole aux anciens travailleurs des Usines Gustaves Boël (UGB) L’axe « humain »est consacré aux hommes et aux femmes des UGB, aux ouvriers, employés ou cadres, aux louviérois et aux travailleurs venus d’autres horizons. Les visiteurs s’introduiront dans un caisson de forme rectangulaire afin d’écouter les six témoignages d’anciens travailleurs de Boël recueillis par l’Institut d’Histoire ouvrière, économique et sociale (IHOES). Deux autres parties extérieures au caisson mettront en lumière l’intimité des travailleurs des UGB par le biais d’histoires racontées ainsi que leur évolution tant sur le plan social que professionnel. L’inéluctable empreinte de l’usine dans la ville L’axe « urbain »évoquera l’espace occupé par ces industries en incluant ceux dédiés au logement du personnel, aux divers espaces socio-culturels, au développement des voies de communication et à l’agrandissement in fine du tissu urbain. Placé au centre d’un dispositif panoramique à 180°, le visiteur deviendra le temps d’un mini-mapping, l’explorateur de ces évolutions clés toujours tangibles dans l’environnement immédiat de la ville de La Louvière. L’empreinte verte de l’usine dans la ville de demain L’axe « avenir » envisagera de manière générale la place que pourrait avoir l’usine dans le futur, à l’heure des enjeux écologiques auxquels les usines installées en milieu urbain sont confrontées depuis quelques années. Des expériences nouvelles montreront les différents aspects de l’implantation d’usines de grande envergure dans le paysage de demain où se développeront les énergies renouvelables et des solutions pour contrecarrer les problèmes de pollution. Des exemples variés illustreront cette thématique en passant de la micro usine (usine.io) au colosse industriel (Boeing) tout en évoquant la reconversion de friches de Bilbao à l’essai louviérois Keramis et la création de fermes urbaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *