17 Views |  Like

Jean Dubuffet : L’outil photographique

Chargement de la carte…

Dates
30/05/2018 - 23/09/2018

Horaires
11 h 00 min - 18 h 00 min

Lieu
Musée de l’Elysée
18, avenue de l’Elysée
CH – 1014, Lausanne
Suisse


Cette exposition présente la première étude du fonds photographique conservé à la Fondation Dubuffet, au regard de la production artistique de l’artiste (peintures, maquettes d’architecture ou éléments du spectacle Coucou Bazar).

Dès le début de son activité artistique dans les années 1940, Jean Dubuffet (1901-1985) invente un système de référencement photographique et, à partir de 1959, il entreprend d’organiser un secrétariat chargé, entre autres, de documenter tous ses travaux éparpillés de par le monde, en vue de constituer un catalogue raisonné qui sera publié sous forme de fascicules entre 1964 et 1991.

Cet ensemble de plusieurs milliers de phototypes (négatifs, tirages, albums) s’inscrit dans l’ambition de l’artiste de constituer un fonds documentaire exhaustif de son oeuvre, à la fois au service de son travail en cours et de sa diffusion maîtrisée. Il révèle l’attention de Dubuffet pour la qualité des reproductions photographiques et les progrès techniques du médium. Si cette organisation découle de sa conviction que l’oeuvre ne peut être comprise que dans sa globalité, elle est également motivée par le besoin d’établir « une carte du chemin parcouru et de voir dressé le tableau des lieux visités ».

La photographie compte aussi parmi les nombreux outils employés par l’artiste pour la réalisation de ses oeuvres. Source iconographique pour certaines séries, son caractère multiple permet également la reproduction de mêmes éléments et leur utilisation dans différents travaux. Pour son exposition Edifices en 1968, il présente des photomontages intégrant ses créations architecturales dans l’espace public. La projection photographique intervient à partir des années 1970 comme procédé d’agrandissement pour la réalisation d’éléments tels que les praticables de son spectacle Coucou Bazar. Enfin, l’exposition rétrospective organisée par Fiat à Turin en 1978 innove, avec une mise en scène spectaculaire associant oeuvres originales et projections lumineuses d’autres peintures, complétée par une multiprojection consacrée à son oeuvre majeure, la Closerie Falbala.

Vernissage : mardi 29 mai à 18h

Commissaires

Anne Lacoste, directrice de l’Institut pour la Photographie des Hauts de France, Sam Stourdzé, directeur des Rencontres de la Photographie d’Arles, Sophie Webel, directrice de la Fondation Dubuffet, Paris

Coordination : Marc Donnadieu, conservateur en chef, Pauline Martin, conservatrice avec l’aide d’Emilie Delcambre-Hirsch, assistante conservatrice, Musée de l’Elysée