Archives par mot-clé : Collection

Pablo Picasso dans la collection de Charles et Marie-Laure de Noailles

Charles et Marie-Laure de Noailles sont un couple de mécènes actifs dans la vie artistique de cette première moitié du XXe siècle. La villa qu’ils font construire sur les hauteurs de Hyères, dans le Var, par l’architecte minimaliste Robert Mallet-Stevens symbolise l’audace et l’ouverture d’esprit vers le modernisme. Nombres d’écrivains et artistes, tels Jean Cocteau, Luis Bunuel, Salvador Dali y seront invités. Devenue aujourd’hui un Centre d’Art reconnu d’intérêt national, la Villa Noailles accueille chaque année des expositions et des festivals où continuent de se perpétrer le mécénat de leurs illustres propriétaires. Cet été, dans le cadre de la manifestation Picasso Méditerranée, le centre d’art propose une exposition éclairante sur la place du maître catalan dans la collection des Noailles.

C’est Jean Cocteau, écrivain qui accompagna l’artiste espagnol lors de son voyage à Rome, et ami de Marie-Laure de Noailles(1902-1970), qui parla de ce prodige. En 1923, le couple acquiert la  Maison dans les arbres, une toile de 1929 qui devient le premier achat d’une œuvre moderne par Charles de Noaillespour sa jeune épouse , alors alitée. Mesurant 11 cm par 15 cm, il est vraisemblablement le « plus petit Picasso du monde ». Après des tentatives pour commander un portrait de la vicomtesse – qui ne sera jamais achevé – les Noailles se contenteront d’acheter quelques unes de ses œuvres. Ainsi, à Paris comme à Hyères, ils accrochent toiles et dessins, et possèdent au moins une quinzaine d’œuvres du peintre. En 1928, ils dépensent 175 000 francs pour une Nature morte réalisée avec du sable à Juan-les-Pins en 1925 – une somme record pour une œuvre de leur collection. Le tableau sera accroché dans leur salon parisien agencé par le décorateur Jean-Michel Frank (1895-1941).

Ces deux tableaux sont visibles dans le salon – intimiste- rose de la Villa Noailles, au cœur de l’exposition permanente Charles et Marie-Laure de Noailles, une vie de mécènes. Le public pourra aussi voir une lettre ornée de Picasso au poète Max Jacob, un ensemble d’archives issu du Musée Picasso, des invitations, des télégrammes ainsi que des scrapbooks de la comtesse provenant de la collection privée du Centre d’Art. Une exposition éclairante sur la relation privée et peu connue entre les mécènes et Pablo Picasso au sein de la vie artistique moderne du siècle précédent.

INFORMATIONS PRATIQUES
Picasso/Noailles : Trajectoires
Jusqu’au 30 septembre 2018
Villa Noailles
Montée de Noailles
83400 Hyères
Plus d’informations ici
Sur l’évènement Picasso – Méditerranée, ici

La Collection au cœur de cette 28ème édition de L’Été photographique de Lectoure

C’est le rendez-vous estival à ne pas manquer. Bien plus discret que son presque-voisin arlésien, le festival L’Été photographique de Lectoure œuvre à la découverte de la création photographique contemporaine dans son plus large spectre. Cette manifestation à taille humaine propose aux visiteurs une déambulation artistique à travers cinq lieux incontournables du patrimoine lectourois. Cette 28ème édition vous invite dans un voyage temporel, où les histoires s’entrechoquent et font appel à vos souvenirs les plus enfouis, par le biais de la notion de « collection » comme fil rouge…

Cette édition 2018 s’intéresse à des collectionneurs et des collectionneuses, et à travers eux à leurs collections. La collection comme une vision du monde, la création potentielle d’un autre monde. Elle s’intéresse aussi à des artistes qui utilisent plus largement le principe de la collecte dans leur démarche, à des artistes relecteurs d’images et d’objets, à des artistes qui récoltent, sélectionnent, compilent, assemblent des images fixes, des images animées, des sons et des objets.

1 – Au Centre d’art et de photographie

« Une collection est, pour moi, l’aveu que la vie ne suffit pas. » Madeleine Millot-Durrenberger

La Maison Saint-Louis qui accueille depuis 2018 le Centre d’Art et de Photographie de Lectoure, présente la Collection Madeleine Millot-Durrenberger. La collectionneuse strasbourgeoise puise dans  les œuvres acquises ses 40 dernières années, pour créer et raconter des histoires aux visiteurs. Chaque exposition est l’occasion de revisiter sa collection, avec une lecture toute singulière, qui passe également par la réalisation de la scénographie.
Pour cette expo, on retrouvera une sélection de tirages de Patrick Bailly-Maître-Grand, Claude Batho, Valérie Belin, Tom Drahos, Bernard Faucon, Valérie Graftieaux, Gabor Kerekes, Bernard Plossu, Françoise Saur et Josef Sud.

2 – L’ancien Tribunal

Ce bâtiment, qui n’est plus en fonction depuis huit ans, a été construit au XVIIème siècle. Pour l’occasion, il accueille une œuvre inédite de Laurent Fiévet, artiste, collectionneur et commissaire d’exposition. Il s’agit de « Ten », réalisée à partir de dix adaptations de différentes périodes et origines géographiques des Dix petits nègres d’Agatha Christie. L’installation est composée de dix pièces sonores, et de collections d’images épinglées sur les murs d’exposition et constituées par des photogrammes qui déclinent un motif commun dans l’ensemble des films (cordes, armes, bijou, cuisine, cordes, horloges, lit, verres et bouteilles…)  restituant visuellement ce principe de l’inventaire, comme l’inventaire d’une documentation mise en place par des détectives sur des meurtres qu’il conviendrait d’élucider en soulignant la récurrence d’un mode opératoire.

3 – La Cerisaie

La Cerisaie est juchée sur les remparts sud de la ville. Entourée d’un grand jardin, la maison expose l’artiste finlandaise Anu Tuonimen. Son œuvre d’une grande poésie s’inspire du familier et de l’ordinaire. Telle une artisane, elle bricole, découpe, assemble… Anu accumule les objets du quotidien pour les redéfinir à nouveau.
Il y a une espèce de double nature dans tous les éléments qu’elle utilise, amenant le regardeur à une infinité de comparaisons, d’analogies, d’ensembles et de hiérarchies. Une image n’est jamais juste une image, un objet n’est jamais juste un objet. Il y a également une dimension écologique dans cet intérêt pour les objets de consommation courante, des objets trouvés, parfois des déchets, qu’elle recycle et donc valorise.

4 – La Halle aux Grains

Ici, on découvre cinq expositions dans cet espace monumental.
La première « Lectoure 1000 photos avec Bernard Plossu et Serge Tisseron » est un projet expérimental dont le principe est de montrer les résonances et les similitudes entre les œuvres de Plossu, Tisseron et d’anonymes. Une sélection d’images de photographe anonymes glanées et collectionnées autour de plusieurs thématiques chères à Plossu et Tisseron.
Comme un trésor trouvé dans un grenier, l’exposition est présentée comme une installation, où les images sont posées sur des grandes tables.
On s’immerge ensuite dans l’univers de la vidéaste britannique Bonella Holloway. Les œuvres exposées sont des montages à partir de captations d’actions filmées pour leurs sonorités. Ici les captations du réel ne prennent sens que par la force du son et l’utilisation de la répétition comme principe de construction.
Sont présentées deux séries photographiques de l’artiste belge Annabel Werbrouck : Les oubliés I et II. Dans ces deux volets d’un même travail, la photographe redonne vie à des images oubliées pour raconter de nouvelles histoires grâce à de nouvelles associations… Travail qui entre en résonance avec celui de Régis Perray, qui propose une petite sélection de « Le mur des sols », qui est le fruit de presque 20 années de recherches iconographiques sur la mémoire des lieux.
Et enfin, le festival propose aux visiteurs les éditions et installations vidéos de documentation céline duval.

5 – L’Ancien Hôpital

C’est dans l’ancien hôpital que l’on découvre le résultat de la résidence du toulousain Arno Brignon. Le centre d’art a invité le photographe au printemps dernier pour qu’il porte son regard sur la ville. Il a arpenté les rues de Lectoure, pour partir à la rencontre de ses habitants, armé d’un simple sténopé. Les images « venues d’un autre temps », sont exposées et accompagnées de bandes sonores qui relatent des histoires et anecdotes.
On retrouve également l’installation EX_SITU de la compagnie internationale pluridisciplinaire de spectacle vivant OBRA.

INFORMATIONS PRATIQUES
L’Été photographique de Lectoure 2018
Du 14 juillet au 23 septembre 2018
Centre d’art et de photographie de Lectoure
Maison de Saint-Louis, 8 cours Gambetta
32700 Lectoure
Tous les jours de 14h à 19h
Pass 5€
http://centre-photo-lectoure.fr/festival/ep-2018/

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Pop Latino de Marcos López

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Pop Latino de Marcos López
La Marca, Buenos Aires, 2000

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Fait de Sophie Ristelhueber

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Fait de Sophie Ristelhueber
Hazan, Paris, 1992

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

6ème Vente aux enchères dans le cadre des Rencontres d’Arles

La Galerie Lumière des Roses et Maître Yann le Mouël organisent pour la sixième année consécutive une vente aux enchères de photographie lors de la semaine d’ouverture des Rencontres d’Arles. Photographies anonymes, ou tirages vintage signés, les lots présentés à la vente seront visibles dans la boutique située 28 rue de la liberté à partir du mardi 3 juillet à 11h.

La vente à lieu le vendredi 6 juillet à 18h au bureau du festival 34 rue Fanton (à l’ombre des platanes !) sous la houlette de Maître Yann le Mouël. Marion et Philippe Jacquier de la Galerie Lumière des roses sont les consultants de la vente, vous les retrouverez dès lundi prochain comme nos invités de la semaine.
INFORMATIONS PRATIQUES
Vente aux enchères
Le vendredi 6 juillet 2018 à 18h
Bureau du Festival
34 rue Fanton
13200 Arles
Exposition publique
Du 3 au 6 juillet 2018
28 rue de la Liberté
13200 Arles
http://lumieredesroses.com

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
In Flagrante de Chris Killip

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

In Flagrante de Chris Killip
Martin Secker and Warburg, Londres, 1988

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Waffenruhe de Michael Schmidt

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Waffenruhe de Michael Schmidt
Dirk Nishen Verlag/Berlinische Galerie, Berlin, 1987

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Nicaragua de Susan Meiselas

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Nicaragua de Susan Meiselas
Herscher, Paris, 1980

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP
Jeu de Paume : Susan Meiselas, Epuiser l’image

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
Kodachrome de Luigi Ghirri

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

Kodachrome de Luigi Ghirri
Contrejour, Paris, 1978

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org

Une Bibliothèque : Sélection de livres photo par Irène Attinger 1956-2015
TOSHI-E de Yutaka Takanashi

Avec près de trente-deux mille livres, la bibliothèque de la MEP compte l’une des plus belles collections de livres de photographie au monde. Après « Une collection » publiée en 2015, voici « Une Bibliothèque » sortie en coédition MEP/Actes Sud. Pour présenter l’ouvrage, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP, a sélectionné 10 ouvrages publiés entre 1956 à 2015.

En remarque liminaire, j’insiste sur le fait que ma sélection n’est pas une hiérarchie mais un parcours dans le temps et l’espace, de 1956 avec la sortie du livre de William Klein « New York » suivi de « Les Américains » de Robert Franck jusqu’ au « Voyage Italien de Bernard Plossu en 2015.
Et c’est dans ce même esprit que j’ai sélectionné ces dix livres en essayant de proposer quelques découvertes. Irene Attinger

TOSHI-E de Yutaka Takanashi
Towards The City
Izara Shobo, Tokyo, 1974

A LIRE :
Rencontre avec Irène Attinger, responsable de la bibliothèque de la MEP

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Bibliothèque
Préface de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la MEP
Textes d’Irène Attinger, Responsable de la bibliothèque de la MEP
Format : 24 x 30 cm, 224 pages, 400 illustrations quadri, relié
Co-édition Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie
Prix public : 49,90 euros
Parution : 7 février 2018
http://mep-fr.org