Archives par mot-clé : Nîmes

Rencontre avec Jean-Marc Prévost, directeur du Carré d’art de Nîmes et commissaire de l’exposition Wolfgang Tillmans

Après les deux expositions en 2017 à la Tate Modern de Londres et à la Fondation Beyeler, l’exposition Wolfgang Tillmans de Nîmes s’en distingue par les images de la fin des années 1980 très rarement exposées, un ensemble de tables du Truth Study Center et des installations sonores. Les collages, truth study center qu’il développe depuis 2005 correspondent à son désir de réaffirmer que beaucoup des problèmes actuels viennent de notre volonté d’une vérité absolue en lien avec la notion du Backfire Effect (retour de flamme) autour de la manipulation de nos consciences par le monde politique.

« Entrer dans l’exposition « Qu’est ce qui est différent ? » c’est faire l’expérience du monde qui nous entoure, instaurer une relation renouvelée au monde et à l’autre, à ce que nous reconnaissons et à l’altérité (…) » Jean-Marc Prévost

Jean-Marc Prévost, directeur du musée et commissaire de l’exposition nous en décrypte les enjeux en lien avec les Rencontres d’Arles ainsi que l’écho qu’il propose à l’ouverture du musée de la Romanité à travers l’exposition « Un désir d’archéologie » autour de 4 artistes contemporains.
Il est également revenu sur la vie de la collection et le rôle de l’institution au sein du territoire et au-delà.
Inspecteur de la création artistique à la Délégation des Arts plastiques du ministère de la Culture depuis 2002, ancien directeur du musée d’art contemporain de Rochechouart, il succède à Françoise Cohen au Carré d’art en 2012.

INFOS PRATIQUES :
– Wolfgang Tillmans, « Qu’est ce qui est différent ? »
Jusqu’au 16 septembre 2018
Parcours : Grand Arles Express
Une publication indispensable complète l’exposition et lui en donne son titre, suite à l’invitation faite à l’artiste en 2018 d’être rédacteur en chef de Kulturkreis der Deutschen Wirtschaft (éditeur de Jahresring). En vente à la librairie-boutique du musée
-Un désir d’archéologie, perspectives sur le futur
jusqu’au 4 novembre 2018
-Nouvel accrochage des collections, des archipels
À la Bibliothèque, Candida Höfer (Rencontres Arles)
Le Carré d’art
Place de la Maison Carrée
30000 Nîmes
Ouvert du mardi au dimanche inclus de 10h à 18h
Tarifs : Entrée de l’exposition temporaire + collection permanente + Project Room
Tarif plein : 8€; Tarif réduit : 6€
http://www.carreartmusee.com

AUSSI :
Wolfgang Tillmans
Neue Welt
Jusqu’au 22 septembre 2018
l’Atelier de la Chaudronnerie
Parc des Ateliers
13200 Arles
https://www.rencontres-arles.com/fr/expositions/view/451/wolfgang-tillmans

RESIST(E) : Negpos propose une plongée dans la photographie sud africaine

A l’occasion des 20 ans de Negpos, l’association nîmoise présente, depuis la fin novembre, un ensemble d’expositions sous le titre RESIST(E) Printemps photographique spécial Afrique du Sud 2017. Cette manifestation culturelle, dirigée par Patrice Loubonmet la photographie sud-africaine en lumière au travers des travaux de 13 artistes évoquant son histoire passée et présente.

Aux antipodes d’une photographie africaine attendue et peut-être déjà trop vue ? Où le portrait studio occupe le devant de la scène, résolument engagée, appuyée par un regard lourd comme l’or et tranchant comme le diamant, la, ou plutôt, les photographies d’Afrique du Sud (tant il est difficile de les qualifier de façon unitaire) sont autant de voix singulières qu’il y a d’artistes. Partagée, comptant un nombre d’hommes et de femmes équivalent, elle s’émancipe littéralement des cadres qui forgent les esthétiques actuelles. Puisant dans tous les registres, historiques, contemporains, conceptuels, documentaires, fétichistes, mise en scène, mode et publicité, elle nous trouble et nous interroge, de part la diversité des individualités qui la produise et leur parti pris.

Nous sommes très heureux de vous offrir cette première en France, une occasion unique de découvrir à travers le travail de ces brillants artistes, hommes et femmes d’image, un pays actuellement en proie à une politique publique désastreuse. Après l’illusion produite par la fin de l’Apartheid et la libération de Nelson Mandela, la dérive du pouvoir politique est si flagrante qu’elle en devient totalement obscène, tel son président, Jacob Zuma qui n’hésita pas à faire tirer sur des ouvriers grévistes il y a quelques années et qui tel, Ubu roi, dirige son pays d’une façon despotique et anti-démocratique.

Texte de Patrice Loubon

INFORMATIONS PRATIQUES
Printemps Photographique 2017 spécial Afrique du Sud
RESIST(E)
Du 17 novembre 2017 au 31 janvier 2018
• Cedric NUNN + Matt KAY +  Dave SOUTHWOOD + Andrew TSHABANGU
La Bibliothèque Universitaire Vauban, 1 rue du Dr Salan, Nîmes.
Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 19h et le samedi de 9h à 12h30, tél : 04 66 36 45 40
• Zanele MUHOLI + Lebohang KGANYE + Noncedo GXEKWA + Dean HUTTON
La galerie NegPos Fotoloft, 1, cours Nemausus, Nîmes.
Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 19h, tél : 04 66 76 23 96
• SOUTH AFRICAN NIGHT PARTY – RESIST(E)
Au Prolé rue Jean Reboul, Nîmes à partir de 19h jusqu’à 1h, musique et projections, restauration et boissons sur place.
• Jodi BIEBER
à l’IFME 2117, Chemin Bachas, Nîmes.
Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h, tél : 04 66 68 99 60
• Jansen VAN STADEN + Chris SAUNDERS
Maisons des Adolescents, 34ter rue Florian, Nîmes
Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 19h, tél: 04 66 05 23 46
• Alexia WEBSTER + Masixole NCEVU
au FABLAB NEGPOS, 34, promenade Newton, Nîmes
Ouvert du lundi au vendredi de 14h à 18h et sur rdv au 06 61 32 87 93